UN PICASSO

Un Picasso retrace la confrontation entre le peintre espagnol et une attachée culturelle nazie, à Paris, en 1941. Après l’avoir fait conduire dans un entrepôt sous-terrain, celle-ci lui demande d’identifier trois de ses auto-portraits, volés par les nazis à leurs propriétaires juifs, dans le but d’organiser une exposition d’« art dégénéré », dont l’autodafé final serait le point d’orgue. Picasso, troublé par cette révélation, se lance alors dans une vaine négociation.

LE RÉSERVISTE

Le Réserviste peint l’histoire d’un chômeur qui décide de ne plus chercher de travail. Lors d’une visite au bureau de l’emploi, un conseiller lui explique sa théorie : le système néolibéral entretient à dessein le chômage, qui constitue une réserve afin d’exercer une pression constante sur ceux qui travaillent. Cette catégorie « privilégiée » se doit donc d’être prête à tout car elle est tout à fait remplaçable par une des nombreuses personnes de la réserve. Le protagoniste décide alors de devenir réserviste.

LA CAVERNE

Dans une société futuriste, les publicités sont devenues un moyen de contrôle de la pensée et le capitalisme a vampirisé le monde, au point de détruire un à un tous les artisans locaux. Face à un gigantesque quartier d’affaires dirigé par un despote, une famille de faïenciers tente tant bien que mal de lutter pour sa survie et celle de sa production.