LA CULTURE SELON MACRON

Hier, Emmanuel Macron dévoilait son « plan pour la Culture » : une allocution très attendue par les intermittents et tous ceux qui vivent d’activités culturelles et qui, depuis le début du confinement, subissent les reports et/ou annulations de leurs spectacles, tournages et festivals. Le suspense était à son comble, le public aux aguets mais le jeu en valait la chandelle : avec « Manu », nous en avons toujours pour notre argent ! Installez-vous confortablement, mesdames et messieurs, la représentation va bientôt commencer.

FRANÇOIS RANCILLAC

François Rancillac débute sa carrière dans les années 80 aux côtés de Danielle Chinsky, avec qui il fonde le Théâtre du Binôme. Il assure la direction artistique du Théâtre du Peuple de Bussang (1991-1994), devient artiste associé au Théâtre de Rungis (1992-1994), à la Scène Nationale de Bar-le-Duc (1996-1999), puis au Théâtre du Campagnol (2000-2001). Entre 2002 et 2009, il codirige la Comédie de Saint-Étienne, avant de prendre la tête du Théâtre de l’Aquarium.

DÉMOCRATISER LE THÉÂTRE

La notion de démocratisation se définit comme l’action de rendre quelque chose accessible à toutes les classes sociales en l’organisant selon des principes démocratiques. En effet, les outils (œuvre, langage, contexte, biographie des artistes) doivent permettre l’accès à la citoyenneté (démocratie) par l’émancipation qui cible la fin des rapports de domination.